Bicec: l’actionnaire majoritaire veut quitter l’Afrique

La volonté de partir du groupe français BPCE est motivée la découverte d’une perte de 50 milliards de francs Cfa l’année dernière.

564
Bicec: l’actionnaire majoritaire veut quitter l’Afrique
Donnez une note

C’est le site français Mediapart qui a publié l’information. Selon lui, le groupe Banque populaire caisse d‘épargne (BPCE), actionnaire majoritaire de la Banque internationale du Cameroun pour l‘épargne et le crédit (Bicec) pourrait se retirer de la banque et même du continent africain.

La Bicec connaitrait actuellement des problèmes avec son second actionnaire qui est l’Etat du Cameroun. En effet, en 2016, une perte de 50 milliards de francs CFA été découverte dans les compte de la banque. A la suite de cette découverte, des dirigeants de la banque avait été sous mandat de dépôt. Mais selon Mediapart les principaux protagonistes de l’affaire restent hors d’atteinte. C’est notamment le cas du président du conseil d’administration, Jean Baptiste Bokam

Sur le site journalducameroun.com, on peut lire « Le quotidien Le jour indique qu’une injonction du président Paul Biya pour un audit des comptes de la banque est restée lettre morte, bien qu’un précédent rapport de l’Agence nationale d’investigation financière (Anif), fait cas de nombreuses failles au sein de la banque, comme “des crédits de complaisance, des services financiers indus, la non-concordance des chiffres étalés sur plusieurs exercices, des faux en écriture, etc.” »

Tout selon ce site internet, « la BPCE demande un rescrit fiscal, le groupe mutualiste compte se retirer de l’ensemble du continent africain. Une option déjà envisagée dans le plan stratégique 2018-2021 du groupe, tel que le révélait Jeune Afrique Business + en octobre ».

 

 

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire